Avec «Vivre dans l'Espérance» auprès des enfants touchés par le sida

30 novembre 2023
Isabelle Tranchimand
Sr Marie Stella lors d'une visite à domicile dans la région des Savanes (photo VIE).

La journée mondiale de lutte contre le sida, ce 1er décembre 2023, est l'occasion pour Enfants de l'Espoir de rappeler son soutien aux enfants atteints par la maladie et de mettre en lumière son partenariat avec l'association Vivre dans l'Espérance qui prend soin d'eux au Nord-Togo.

Lutter contre les ravages du sida, soigner, accompagner, suivre, accueillir les personnes touchées par le VIH, c'est avec cette ambition qu'est née en 1999 l'association Vivre dans l'Espérance (VIE). Un but qu'elle poursuit sans relâche, avec une attention particulière aux enfants : « L’avenir des orphelins et enfants vulnérables est une préoccupation majeure pour l’association Vivre dans l’Espérance. C’est pour cette raison qu’elle met en œuvre les moyens et crée des stratégies pour mobiliser les ressources pour subvenir aux besoins des enfants infectés et affectés ; afin de faire d’eux les acteurs centraux de leur propre développement » (rapport d'activité 2022 de VIE). On ne saurait mieux formuler les choses.

Pour ces enfants et jeunes, tous orphelins en raison du sida et parfois eux-mêmes séropositifs, notre partenaire togolais a pu en 2022 * :

  • réaliser le suivi d'un peu plus de 600 parrainages d'enfants et de jeunes, grâce à l'investissement de parrains et marraines en lien avec plusieurs associations européennes, dont Enfants de l'Espoir et son réseau associatif.
  • scolariser 694 enfants - notamment via l'école Enfants de l'Espoir. Les parrainages contribuent d'ailleurs très largement aux frais de scolarité (écolage, frais d’inscription aux examens, cotisations parallèles…), à l’achat des fournitures et tenues scolaires, aux frais de soutien scolaire à domicile.
  • assurer la formation universitaire de 51 étudiants (20 à Kara, 26 à Lomé, 5 à l'étranger) et la formation professionnelle de 23 étudiants (formations en maçonnerie, menuiserie, couture et tissage, peinture et travail du staff, mécanique auto, professions industrielles). Là aussi les parrainages contribuent de manière substantielle aux frais d'hébergement, de scolarité et de formation, aux fournitures indispensables, etc.

Les fragilités induites par le VIH sida se combattent mieux avec une alimentation enrichie. A fortiori quand il s'agit d'enfants en pleine croissance.

Assurons les repas des 50 enfants de VIE à la cantine de l'école Enfants de l'Espoir (photo VIE).

Pour cette raison, un appel pour les repas des élèves de VIE à l'école Enfants de l'Espoir avait été lancé l'an passé pour la journée de lutte contre le sida. Beaucoup d'entre vous y avaient répondu favorablement.

Pour leur assurer cet apport nutritif adapté à leurs vulnérabilités, l'association VIE doit débourser chaque trimestre 3 300 euros. Et le réseau Enfants de l'Espoir a décidé de se mobiliser pour l'aider à réunir cette somme, sachant qu'1 repas = 1 euro.

(Si vous souhaitez faire un don par chèque bancaire, merci de bien vouloir préciser au dos de votre chèque la mention « Pour la cantine scolaire ».)

Encore quelques chiffres... Parfois ils précisent mieux que des mots un contexte général.
La lutte de Vivre dans l'Espérance contre le sida c'est, en 2022 * :

<> DÉPISTAGE
1140 personnes dépistées, 45 cas positifs enregistrés, tous du VIH1.
<> PRISE EN CHARGE MEDICALE DES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH (PVVIH)
719 patients enregistrés, suivis et sous traitement antirétroviral selon la procédure du « test and treat ».
<> PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION MÈRE-ENFANT DU VIH
- 479 femmes enceintes reçues en counseling post dépistage, 4 futures mamans testées séropositives.
- Nourrissons nés de mères séropositives : 8 ayant pris des antirétroviraux au cours du mois ; 23 ayant été sous allaitement protégé jusqu'à leur 14 mois.
<> SENSIBILISATION
Plusieurs séances de sensibilisation aux effets du VIH sida au centre Maguy et dans les villages : 185 personnes concernées.
<> PRISE EN CHARGE PSYCHO-SOCIALE
- 129 patients en accompagnement psycho-social ; 37 en soutien psychologique.
- 35 patients ayant participé à un groupe de paroles (peu en raison de la Covid).
- 12 causeries éducatives et 12 entretiens individuels d'adolescents.
Par ailleurs, l'initiative des boîtes à mémoire, démarrée en 2013, s'est traduite par de nombreuses visites à domicile (351 sur l'année), à l'école, à l'hôpital.
* Derniers chiffres connus tirés du rapport d'activité 2022 de VIE.

Un commentaire sur “Avec «Vivre dans l'Espérance» auprès des enfants touchés par le sida”

  1. Bonjour à vous,
    Je ârraine depuis plus de 10 ans une enfant par les soeurs hospitalières de Saint amand. Cette année, l'association me fait savoir qu'elle ne pourra plus me délivrer de certificat cerfa pour déduire mon don.
    A priori, vous seriez les nouveaux partenaires pour cette action. Je parrainais un enfant (devenu adulte je pense) et j'aimarais savoir si mon don par votre entremise pouarrait ête dédié à Claude PARGBE au nord togo (dapaong) ou je me suis rendu à plusieurs reprises en tant que memebre du Lions Club de SAINT AMAND.
    A vous lire
    cordialement
    Roger LENNE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

©2024 Association Enfants de l'Espoir - Création graphique : Anaïs Alusse - Conception : Infomaster
magnifiercross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram