Sœur Marie Stella (photo Frédéric Sautereau)

VIE comme Vivre dans l’Espérance

Créée en 1999 par sœur Marie Stella, religieuse hospitalière, l’association Vivre dans l’Espérance (VIE), notre partenaire privilégié, lutte contre les ravages du sida dans le nord du Togo. Elle accompagne et soigne 2 000 malades ; elle prend en charge 1 500 orphelins.

En visite dans les villages de la région de Dapaong, à la rencontre des familles touchées par le sida (photo A. Alusse).

Le projet démarre, dans les années 1990, sur un constat effrayant : à l’hôpital pédiatrique de la congrégation de sœur Marie Stella, à Dapaong, de plus en plus d’enfants dénutris décèdent dans les bras des religieuses. La plupart d’entre eux sont nés avec le virus du sida, et leurs parents sont déjà contaminés.

La propagation du VIH est d’autant plus inquiétante que Dapaong est située sur un axe routier très fréquenté qui, dans cette Région des Savanes au Nord Togo, brasse les populations de trois pays voisins, le Burkina Faso, le Bénin et le Ghana.

Le 10 mars 1999, sœur Marie Stella, crée l’association Vivre dans l’Espérance pour informer et accompagner les malades du sida, et pour accueillir les enfants restés seuls, soit parce que leur famille — même élargie — est, elle aussi, décimée par le sida, soit parce qu’elle a peur de la maladie et les rejette.

Vingt ans plus tard, l’association Vivre dans l’Espérance a rendu possible ce qui paraissait à l’époque impensable. Elle soigne 2 000 patients dans son centre Maguy. Elle prend en charge l’éducation de très nombreux orphelins dans des familles d’accueil (1 350 enfants) et dans deux maisons d’accueil familiales: Sainte-Monique et Saint-Augustin (150 enfants).

Elle poursuit aujourd’hui ses activités médicale, psychosociale et éducative. Dans un contexte en mutation — traitements antirétroviraux enfin disponibles, mais menace terroriste au Burkina Faso tout proche  —, elle cherche, toujours et encore, à déployer son action pour sortir adultes et jeunes de la maladie et de la pauvreté.

Avec les plus jeunes enfants recueillis par l’association Vivre dans l’Espérance (photo DR)
Carte Togo Lomé-Dapaong

Avec nos patients à accompagner avec compassion, avec nos jeunes à former pour qu’ils soient citoyens à part entière de l’Afrique de demain, nous sommes à l’aube d’un nouveau défi.

Sœur Marie Stella (édito livret de présentation de VIE, 2017)

Les objectifs de VIE

  1. Améliorer les conditions de vie des personnes atteintes ou affectées par le sida grâce à :
    • un suivi médical et psycho social
    • des aides et formations leur permettant de vivre dans leur communauté
    • un accompagnement spirituel
  2. Accueillir les enfants orphelins suite au décès de leurs parents malades du sida et les enfants rendus vulnérables par la propagation du VIH. Les guider dans leur éducation, leur permettre d’aller à l’école et de se former, favoriser leur intégration sociale quand ils parviennent à l’âge adulte.
  3. Combattre les idées fausses sur la propagation du VIH. Faire de l’information, de la prévention et du conseil auprès de la population de la région.

    Pour contacter l'Association Vivre dans l'Espérance : BP 59,  Dapaong, Togo - 00 228 2770 85 75.

Le fonctionnement de VIE

Vivre dans l’Espérance est une association togolaise reconnue d’utilité publique, gérée par un conseil d’administration de neuf membres et dirigée par une directrice, sœur Marie Stella Kouak.

  • 59 personnes y travaillent* : personnel de santé, personnel administratif ou agricole. Parmi ces salariés, quelques professionnels de santé sont détachés du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (The Global Fund to Fight AIDS, Tuberculosis and Malaria) ou envoyés par les associations qui ont créé Enfants de l’Espoir.
  • 46 bénévoles prolongent l’action de ces personnels.

L’association VIE finance ses actions et ses projets par les soutiens des membres d’Enfants de l’Espoir, par des dons et partenariats (Fonds mondial, Unicef, OCDI, institutions, associations, particuliers, etc.), et par des activités d’autofinancement (ateliers de couture, ferme biologique et pisciculture, etc.).

* Chiffres 2019

©2020 Association Enfants de l'Espoir - Création graphique : Anaïs Alusse - Conception : Infomaster
magnifiercross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram