Dans la future école, en cours de construction, les élèves vulnérables pourront être mieux accompagnés (photo F. Sautereau).

L’école

À Dapaong, Enfants de l’Espoir contribue, en partenariat avec la Fondation Luciole, à la création d’une école primaire dans un quartier de la ville en déficit d’équipement scolaire. Les deux premières classes ouvriront en septembre 2020 et accueilleront 60 petits élèves d’horizons différents.

Pourquoi ce projet ?

Depuis plusieurs années, les personnes qui s’occupent, à Dapaong (Nord Togo), des enfants rendus vulnérables par la maladie ont fait le constat que des difficultés particulières les touchaient dans leur scolarité et leurs apprentissages. L’objectif initial de notre partenaire VIE, qui suit principalement ces enfants, était de favoriser leur insertion dans le milieu scolaire ordinaire, pour ne pas les isoler de la société. Quelques années plus tard, force est de constater que beaucoup de ces enfants malades ont du mal à suivre une scolarité dans un environnement togolais « classique », avec des classes aux effectifs très importants. Et comment demander à des enseignants qui, déjà, exercent leur métier dans des conditions difficiles de porter en plus une attention toute particulière à ces élèves fragiles ? Ainsi est née l’idée d’une école primaire à la pédagogie adaptée aux enfants malades mais ouverte aux familles du quartier, qui pourraient y trouver également avantage pour différentes raisons : proximité, effectifs réduits, pédagogie différente… Et qui pourraient, par le paiement de frais de scolarité, contribuer à l’équilibre du budget de l’école.

Où en sommes-nous ?

Une recherche d’appuis a été entreprise par Enfants de l’Espoir. La Fondation Luciole y a répondu favorablement, en 2018, et a accepté de financer deux classes et leur équipement par an en trois ans. Ainsi, les 60 premiers enfants de l’école primaire seront accueillis dès la rentrée de septembre 2020, et « grandiront avec leur école » puisque deux classes supplémentaires seront construites chaque année. Ce sont donc, à terme, 180 enfants — dont un tiers sont rendus vulnérables par la pauvreté ou la maladie — qui seront scolarisés dans cette école où des enseignants et des éducateurs mettront en œuvre une pédagogie mieux adaptée aux besoins spécifiques de ces enfants. Une attention particulière sera également portée à la préservation de l’environnement et à l’apprentissage des gestes « éco-responsables ».

Pour connaître les dernières avancées du projet

Pose des poutres de la future école
Pose des poutres de la future école (photo DR).
©2020 Association Enfants de l'Espoir - Création graphique : Anaïs Alusse - Conception : Infomaster
magnifiercross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram