Confinement. Un coucou spécial des enfants de Dapaong !

6 avril 2020
Les enfants de VIE
Photo DR

Le 2 avril, les enfants confinés à la maison Sainte-Monique ont écrit et dessiné pour leurs parrains, marraines et amis. Voici leur message, leurs beaux dessins, et le témoignage d’Hubert, un des premiers jeunes accueillis par sœur Marie Stella.

Bonjour très chers parrains, marraines, association et amis,

Grande est notre joie de nous mettre autour d’une table ronde de famille pour vous faire part de nos nouvelles. Grâce à vos cœurs pleins d’amour et de générosité, nous, les enfants de l’Association Vivre dans l’Espérance (ASSO-VIE) sommes bien unis et outillés en masques, savon et javel pour se protéger contre la pandémie du COVID-19.
Nous sommes vraiment touchés moralement par cette maladie qui fait énormément de victime sur son passage. L’Etat togolais, pour éviter la propagation de la maladie, a fermé toutes les écoles publiques et privées et donc nous n’allons plus à l’école. Notre maman chérie sœur Marie Stella a décidé de nous mettre en confinement pour nous protéger.
Nous vous informons aussi que suite aux mesures de sécurité sanitaire étatique réduisant le nombre d’attroupements, certains d’entre nous sont en familles.
A tous les parrains, marraines, familles et amis, nous vous disons un sincère et profond MERCI. Infiniment merci pour le soutien affectif et moral que vous nous apportez en ces temps très difficiles.
Nous vous aimons très, très fort.
Mille bises à chacun et chacune.

Très fraternellement,
Vos enfants de l’association Vivre dans l’Espérance

Soutenons l’action de Sr Marie Stella en période de COVID-19.

Retrouvez les dernières nouvelles de Dapaong,
sur la page
Les amis de Sr Marie Stella.


Couleurs et messages d'espérance... les dessins des enfants


Photo DR.

Hubert Baya : « En cette période trouble, je souhaite à tous beaucoup de courage »

Hubert suit un master d’agronomie - sélections de semences -
en France. Les membres du conseil d’administration d’Enfants de l’Espoir ont eu l’occasion de le rencontrer en janvier 2020.

L’arrivée du Covid-19 en Afrique est très inquiétante. Le système sanitaire est précaire, insuffisant pour prendre en charge les personnes malades. Ce qui nous inquiète plus que le système sanitaire, c’est la sécurité alimentaire.
Au Togo, le système informel est dominant, les populations vivent au jour le jour. Pour gagner son pain du jour, il faut d’abord travailler. Il n'y a pas de Sécurité sociale, pas d'épargne pour une majorité de personne. J’ai vécu dans ce système pendant longtemps. Ma mère était aide-commerçante au marché de Dapaong. C’est le soir, après avoir travaillé, qu'elle avait de quoi nous acheter à manger. Le jour où elle n'avait pas bien vendu, nous n'avions pas grand-chose à manger. Aujourd’hui, une grande partie de la population se trouve dans la même situation.
Je pense plus particulièrement aux personnes malades de l’association VIE, aux enfants qui doivent travailler pour se nourrir ou nourrir leurs parents alités.
Le confinement permet de freiner la propagation du Covid-19, mais les populations pauvres du Togo mourront de faim si rien n’est fait.

Un commentaire sur “Confinement. Un coucou spécial des enfants de Dapaong !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

©2020 Association Enfants de l'Espoir - Création graphique : Anaïs Alusse - Conception : Infomaster
magnifiercross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram