Bon, beau et utile

28 janvier 2021
Sophie Laurant et Isabelle Tranchimand

Le contexte sanitaire du coronavirus a d’immenses inconvénients pour l’action des uns et des autres. Il nempêche, la contrainte suscite souvent la créativité, linventivité. Et de nouvelles initiatives, comme celles d’Hélène, Nicole, Sylvie, Sophie…


Hélène avec Sr Marie Stella en 2017 (photo S.L.).

LES CONFITURES D’HÉLÈNE

Ne pouvant organiser son concert habituel de musiques de films en raison de la Covid, Hélène Skorochod, membre associé d’Enfants de l'Espoir, s’est lancée tout l’été dans la fabrication de confitures «ambassadrices» de la cause de Vivre dans l’Espérance.

Elle a récolté 3 000 € (ventes et dons) qui ont permis l’équipement de la cantine et de l’uniforme scolaire des 60 élèves de la nouvelle école.

Elle a ainsi, et aussi, pu relancer ceux qui avaient donné les années précédentes pour acheter les machines à coudre, en montrant des photos du centre d’apprentissage.

LE PROJET DES COUTURIÈRES

Nicole Lafont réfléchissait depuis quelques temps à un projet autour de l’artisanat. Le confinement et l’arrêt des échanges avec Dapaong ont tari le flux des « valises » remplies d’artisanat local. Pour y remédier, avec Sylvie Chevallier à Versailles, deux amies d’Amiens, et Sophie Laurant à Paris, elle s’est investie dans la confection d’objets en tissu de pagne : serviettes, nappes, sacs, pochettes, sacs à tarte, etc.

Une vente en maison, à Amiens, avant Noël, a rapporté autour de 1 000 €. A quoi s’ajoutent les « click & collect » de Sylvie (600 €) et les ventes informelles de Sophie (280 €).

Au départ, le but était de couvrir les frais liés à la création et à la maintenance du site Internet. Les résultats ayant dépassé les espérances, le solde a pu être envoyé à Dapaong pour financer l’achat de 8 machines à coudre pour équiper les apprenties couturières de Vivre dans l’Espérance qui quittent le centre de formation (les fameuses miss Déborah !) pour s’installer à leur compte.

Pour rappel, Hélène avait récolté l’an dernier de quoi renouveler le parc des 15 machines du centre d’apprentissage des couturières.


Flyers et étiquettes

Pour informer donateurs, «acheteurs», personnes intéressées par les actions menées par chacun, ici et là-bas, un tract présentant Enfants de l’Espoir (à distribuer largement) et des étiquettes pour les produits confectionnés ont été réalisés selon la chartre graphique conçue par Anaïs pour Enfants de l’Espoir.


Pour les dernières nouvelles de Dapaong Les amis de Sr Marie Stella.

(Photos de la page : N.L et DR.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

©2021 Association Enfants de l'Espoir - Création graphique : Anaïs Alusse - Conception : Infomaster
magnifiercross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram
Aller à la barre d’outils